COMMENT ARRÊTER D’ÊTRE NÉGATIF ?

Temps de lecture : 11 minutes



Dans la vie, nous sommes tous confrontés à des tas de problèmes et soucis au quotidien (une panne de voiture, un problème de chaudière en hiver, une machine à laver qui fuit, …)

Il peut être alors difficile de voir le positif dans ce genre de situation

Nous commençons donc à voir les choses de façon négative, en se disant que « nous sommes maudits », que « nous n’avons pas de chances », que « ça n’arrive qu’à nous », et d’autres discours du genre

On pollue alors notre cerveau de pensées et d’émotions néfastes

À terme, celles-ci influencent notre humeur générale et notre façon d’aborder la vie

Et de cette négativité va découler un schéma de pensée toxique et auto saboteur

LES CONSÉQUENCES D’UN SCHÉMA DE PENSÉE NÉGATIF


Un schéma de pensée négatif va avoir pour conséquences de provoquer des troubles et symptômes nocifs tels que :

  • De l’anxiété
  • De la jalousie
  • De la plainte
  • De la colère
  • Du rabaissement de soi
  • Des remords et regrets
  • Des maladies cérébrales

Entretenir ce genre de pensées pendant des années, va complètement modifier votre façon de voir les choses, y compris vous concernant

Vous allez être déconnecté de la réalité et surréagir d’autant plus lorsqu’un problème ou souci se manifestera dans votre quotidien

Avez-vous vraiment envie de passer pour une personne colérique, envieuse, constamment en train de se plaindre ?

Je ne pense pas !

De plus, ce genre de comportements va complètement nuire à vos relations avec les autres et votre entourage

PENSÉES NÉGATIVES ET MALADIE D’ALZHEIMER


Une récente étude sortie en 2020 par l’université UCL à Londres, réalisée sur des individus âgés de plus de 55 ans, a démontré qu’un schéma continu de pensée négatif favorisait l’apparition et le développement de la maladie d’Alzheimer

En effet, les chercheurs ont découverts que des pensées négatives régulières provoquaient un déclin cognitif ainsi qu’une accumulation de protéines néfastes (tau, amyloïde) jouant dans l’apparition de la maladie

La dépression et l’anxiété a également été associée au déclin cognitif et aux troubles de la mémoire chez un individu

COMMENT LE SUBCONSCIENT INFLUENCE NOS PENSÉES ?


Notre cerveau possède deux zones « psychiques » régissant nos pensées et nos émotions : LE CONSCIENT et LE SUBSCONSCIENT

Le conscient est la partie émergé de l’iceberg

C’est la partie qu’on utilise pour la réflexion, la créativité, l’imagination, …

Plus communément, le conscient défini toutes les tâches qui ne peuvent pas être réalisées de façon automatique par notre cerveau

À l’inverse, le subconscient est la partie immergé de notre cerveau

Sous la conscience et difficile d’accès

Le subconscient fonctionne un peu à la manière d’un disque dur

On y enregistre différentes informations, souvent de manière inconsciente, qui vont être « saisies » et « programmées » dans celui-ci

En règle générale, les informations contenues dans votre subconscient représentent les actions et les pensées les plus récurrentes chez vous, où du moins, celles que vous avez eu durant un certain nombre d’années

Une fois ces informations assimilées par votre subconscient, il ne lui reste plus qu’à les mettre en place de manière automatique

C’est par exemple grâce à lui que vous pouvez conduire votre voiture tout en réfléchissant à ce que vous allez manger ce soir

C’est aussi à cause de lui si vous adopter certains comportements néfastes

Par exemple le fait d’être colérique et de s’emporter rapidement pour un oui ou pour un non

Pour illustrer ce que je viens de vous dire, j’aime bien prendre l’exemple de la personne qui est désagréable au possible tant qu’elle n’a pas bu son café du matin

Je suis sûr que vous la connaissez tous

Pourquoi ces personnes agissent-elles ainsi ? À quel moment il a été décidé qu’il fallait être désagréable et colérique en l’absence de son café du matin ?

Rien ! Absolument rien !

Elles ont juste entretenues cette pensée pendant assez longtemps pour que celle-ci fasse partie intégrante de leurs personnalités

Nous sommes tous maitres de nos pensées !

Donc si vous êtes capable d’entretenir des pensées négatives, l’inverse est également possible

Une chance pour vous comme pour moi, c’est que les informations enregistrées dans votre subconscient ne sont en aucun cas définitives

Vous avez le pouvoir de les changer !

C’est pour cela que vous voyez d’anciens timides devenir sociables et extravertis

Ou encore d’anciens colériques devenir calme et patient

Pour en arriver là, il va falloir « reprogrammer » votre subconscient et déterminer les facteurs néfastes qui influencent vos pensées et vos émotions

QUELS FACTEURS PEUVENT INFLUENCER NOS PENSÉES ?


Au-delà de notre propre personne, il existe également des facteurs « externes » favorisant les pensées négatives

Aujourd’hui encore nous sommes constamment baigné dans ce « flow » de négativité

Parmi ces facteurs externes, on retrouve :

  • L’éducation ou le système éducatif
  • Les médias publics (télévisés ou papiers)
  • Les réseaux sociaux
  • Les personnes négatives ou toxiques de notre entourage
  • Etc…

J’aime bien prendre l’exemple de l’éducation des parents concernant l’école

N’avez-vous jamais eu le droit à ce genre de phrases par vos parents :

  • « Si tu ne travailles pas bien à l’école, tu n’auras pas un bon travail »
  • « Si tu veux réussir dans la vie, il faut que tu aies de bonnes notes à l’école »

Ou tout autre phrase du même type !

Et dans le cas où vous n’aviez pas ces bonnes notes comme demandé, vous rateriez votre vie ?

On vous qualifier alors de bon à rien, de cancre, de raté, …

Imaginez l’impact que ces mots peuvent avoir sur un individu, lorsqu’ils sont répétés des centaines et des centaines de fois, et cela pendant plusieurs années

Vous comprenez maintenant pourquoi les gens finissent par croire qu’ils ne sont réellement pas capables et qu’ils sont des bons à rien

Inconsciemment les choses négatives ont tendance à être mieux encrées que les choses positives !

En moyenne au cours de sa vie, un individu recevra 15 000 affirmations négatives (Tu n’en es pas capable, c’est trop dur pour toi, tu devrais renoncer, …)

Pour 5000 affirmations positives (Tu vas y arriver, tu vas réussir, n’abandonne pas, …)

Vous comprenez maintenant pourquoi dès le plus jeune âge, nous sommes conditionnés pour favoriser des pensées plutôt négatives que positives

Un autre exemple ?

PRENONS LES MÉDIAS PUBLICS, QU’ILS SOIENT TÉLÉVISÉS OU PAPIERS

Comment vous sentez-vous de manière générale après avoir regardé le journal ?

Est-ce que savoir que des migrants sont morts en traversant la Manche, que des jeunes ont tabassés un homme ou une femme tout ça parce qu’il ou elle était gay , ou qu’un bus est rentré dans un train vous aide à vous sentir mieux ?

Bien sûr que non !

Et c’est normal car toutes ces situations n’ont rien de joyeuses

Je ne suis pas en train de dire que ces choses ne sont pas dramatiques

Elles le sont !

Mais est-ce vraiment utile que vous sachiez tout ça ? Qu’apporte ce genre d’information à votre quotidien mise à part encore plus de tristesse et de malheur sur une vie qui est déjà assez compliqué comme cela ?

Croyez-moi les choses que vous avez vraiment besoin de savoir arriveront jusqu’à vous, d’une manière ou d’une autre

Prenez l’exemple du coronavirus !

À moins de vivre en Ermite isolé de toute civilisation, tout le monde aujourd’hui à connaissance de cela

IL EN VA DE MÊME AVEC LES RÉSEAUX SOCIAUX

Prenons Instagram par exemple :

Est-ce que cela vous aide vraiment de liker le profil de filles à moitié dénudées que vous ne rencontrerez probablement jamais ? Ou de voir la vie de rêve de pseudo-influenceurs, faisant passer votre vie pour médiocre ?

Encore une fois la réponse est non !

Si vous voulez vraiment ces choses, alors passer à l’action !

Je ne dis pas que vous atteindrez forcément les choses que vous souhaiter

Mais vous avez clairement plus de chances d’y arriver comme cela, que de rester dans votre canapé à « scroller«  sans fin votre écran de téléphone

Enfin votre façon de pensée peut-être grandement influencée par VOTRE ENTOURAGE

On dit que l’on est le reflet des 5 personnes que nous fréquentons le plus

Si vous ne fréquentez que des personnes qui se plaignent, se mettent facilement en colère, critiquent ou jalousent les autres, ou je ne sais quoi d’autres, pensez-vous vraiment que pouvez favoriser des pensées bienveillantes et positives pour vous et les autres ?

Ce n’est pas possible nous sommes d’accord

C’est pourquoi il va être important de changer votre comportement et vos habitudes de sortent à faciliter un schéma de pensée plus positif pour vous

COMMENT SE LIBÉRER DES PENSÉES NÉGATIVES ?


Une première chose à savoir concernant vos pensées et vos émotions, c’est qu’il est impossible de toutes les contrôler !

Que les pensées ou émotions qui vous traversent soient positives ou négatives

Cependant vous pouvez choisir le genre de pensées que vous souhaitez entretenir et écouter

Si vous êtes colérique, faites l’effort de ne plus vous énerver pour un rien

Si vous êtes jaloux, faites en sorte de ne plus vous comparer aux autres et d’envier ce que vous n’avez pas

Le but étant de faire le tri en fonction des pensées et émotions qui vous traversent

Favoriser les pensées bienveillantes et positives et laisser de côté les pensées négatives

Il est certain que cela va vous paraître insurmontable et impossible les premiers temps

Mais c’est la répétition de ce nouveau schéma de pensée qui fera la différence au fil du temps

Ne vous mettez pas la pression !

Il est tout à fait normal d’avoir des pensées et émotions négatives par moment

Moi-même je m’énerve encore parfois pour un oui ou pour un non sur des sujets futiles

L’objectif principal ici, c’est de ne pas laisser un schéma négatif de pensée s’instaurait dans votre esprit, et qui pourrait vous nuire par la suite

Afin d’être dans les meilleures dispositions possibles pour accueillir des pensées et émotions bienveillantes et positives, il va falloir corriger certaines habitudes nocives que vous avez actuellement

1. ARRÊTER DE REGARDER LES MÉDIAS PUBLICS

Les médias publics sont une source importante de négativité, influençant grandement votre façon de penser et votre humeur de manière générale

L’information qui vous est transmise est bien souvent déjà traitée en amont

Par conséquent, l’information donnée est souvent sortie de son contexte

Le but étant de vous montrer uniquement ce que l’on souhaite vous faire voir

Personnellement depuis que j’ai arrêté de regarder ou de lire ces médias (TF1, FRANCE 2, LE MONDE, LE FIGARO, …), je ne me suis jamais porté aussi bien

De mon point de vue, je pense qu’il est essentiel pour vous de commencer dès maintenant, surtout au vu de la crise sanitaire qui nous touche actuellement

N’êtes-vous pas lasser d’entendre parler de ce virus à longueur de journées ?

Comme dit précédemment, les informations qui vous sont nécessaires arriveront jusqu’à vous quoiqu’il arrive

Arrêter de perdre votre temps à écouter rigoureusement des informations qui favorisent juste un schéma de pensée négatif chez vous

2. RÉDUIRE ET ARRÊTER LES RÉSEAUX SOCIAUX

Si vous souhaitez pouvoir vous libérer de votre négativité, les réseaux sociaux sont une autre source qu’il va falloir réduire et arrêter dans votre quotidien

La raison est simple

Les réseaux sociaux proposent un nombre incalculable de contenus divers, propices à favoriser des pensées négatives chez vous

Et cela pour plusieurs raisons

La première raison, c’est la PROCRASTINATION

Quand vous êtes sur les réseaux, vous êtes indirectement en train de procrastiner

C’est une activité qui ne vous apporte aucun plus (mis à part du divertissement)

Rien de mal en soi, sauf que trop de divertissements tuent le divertissement !

Et à terme vous risquez de vous lasser et d’avoir la sensation de ne pas avancer dans votre vie

La deuxième raison, c’est la JALOUSIE et L’ENVIE

On est tous conscients que les réseaux sociaux sont un miroir que les gens utilisent pour montrer une vie de rêve les concernant, et qui est parfois très éloignée de la réalité

Malgré cela, une part de nous à toujours tendance à jalouser et envier ce que nous ne possédons pas

Si nous souhaitons pouvoir adopter un schéma de pensée plus positif, des sentiments comme la jalousie ou l’envie sont à proscrire

Enfin la troisième raison, c’est la COMPARAISON

Les réseaux sociaux sont un véritable ring à la comparaison

Aujourd’hui vous avez un nombre ahurissant d’influenceurs hommes ou femmes présents sur ce genre de plateformes, qui vous balancent leurs physiques de rêves en pleine tête (abdominaux en béton, pectoraux massifs, fesses bombées, taille en V, …)

Forcément quand vous faites le bilan, votre corps est très éloigné de leurs physiques

Et c’est normal !

Pour eux c’est avant tout un métier

Cependant même en sachant tout cela, vous allez vous sentir complexé vis-à-vis de ces influenceurs, favorisant donc chez vous un manque de confiance et un rabaissement de soi

Pas l’idéal lorsqu’on souhaite entretenir des pensées positives et bienveillantes

3. SE DÉTACHER DES PERSONNES TOXIQUES DE VOTRE ENTOURAGE

Je sais qu’il est difficile d’arrêter de fréquenter des personnes que nous connaissons déjà depuis de longues dates

Mais il faut comprendre que les personnes toxiques que vous côtoyer quotidiennement peuvent vraiment nuire et impacter votre façon de penser

Personne n’est à l’abri d’être quelqu’un de toxique pour vous !

Cela peut-être un parent, un frère/une sœur, un(e) ami(e), un(e) meilleur ami(e), un(e) collègue, un(e) associé(e), …

De là plusieurs possibilités s’offrent à vous :

  • Vous continuez de voir la personne toxique régulièrement : À ce moment-là rien ne va changer dans votre vie, et vos pensées seront toujours aussi néfastes et négatives

  • Vous décidez de confronter la personne toxique : Vous faites en sorte de lui faire prendre conscience de son comportement et de comment cela impacte votre humeur et votre état d’esprit. Il est fort probable que la personne réagisse mal dans un premier temps. Mais si la personne tient à vous, elle reviendra certainement et vous présentera ses excuses

  • Vous prenez de la distance avec la personne toxique : Si son comportement est vraiment néfaste pour vous, il va falloir prendre vos distances avec celle-ci. Soit en écourtant les interactions avec elle, soit en la fréquentant le moins souvent possible

  • Vous coupez totalement les ponts avec la personne toxique : Si la personne est vraiment trop toxique pour vous, il faudra peut-être penser à en arriver là, afin de pouvoir favoriser un schéma de pensée plus positif et serein pour vous

CONCLUSION


La négativité fait partie intégrante de notre vie, que l’on veuille ou non

Malheureusement il n’est pas possible d’entretenir uniquement des pensées et émotions positives et bienveillantes

Cependant il est tout à fait possible de choisir les pensées que l’on souhaite entretenir

Certes il faudra faire preuve d’une grande volonté et motivation

Et s’armer de patience car la route sera longue !

On ne peut pas balayer d’un revers de main un mauvais comportement ou une mauvaise habitude que l’on a réalisé pendant des années

À terme vous constaterez les bienfaits qu’apporte un schéma de pensée positif et bienveillant dans votre vie

On se retrouve très bientôt mes jeunes pousses pour de nouveaux sujets

Sources :

https://presse.inserm.fr/un-lien-existerait-entre-les-pensees-negatives-recurrentes-et-le-risque-de-demence/39784/

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :